Entière et passionnée = un travail de forcené. Une première recherche sur le monde de l’eau, des abimes, ces créatures mouvantes et déformantes à qui les courants et les profondeurs donnent une structure qui se déforme.

Un départ aux USA et plus exactement à Chicago avec le double projet d’y travailler ma sculpture dans un cadre différent avec des professeurs américains plus ouverts, plus positifs, plus porteurs et de consolider mon anglais. J’aurais dû me renseigner un peu plus, il n’y a pas d’atelier sculpture sur pierre, ni d’artiste sur pierre, ni d’école, ni même de pierre. Je suis là pour 3 mois et j'entre dans une école de dessin très très classique. Bien des fois, j’ai pensé abandonner, mais j’ai tenu 3 mois et fait quelques progrès et découvertes qui m’ouvriront de nouvelles portes.

Si j’ai fait l’apprentissage du dessin classique, il me manque celui de la taille classique. Carrare, un lieu mythique pour un stage chez Zoran Grinbergqui m’entrouvre les portes du travail du marbre. Là, ce n’est plus la pierre qui commande le sujet mais l’artiste qui détermine son projet en toute souveraineté, puis cherche une pierre pour l’exécuter. Une remise en question importante que je mettrai du temps à assimiler. C’est dur le marbre, à tous points de vue, et il me faudra y revenir régulièrement chaque année pour me familiariser.

Les voyages prennent une place très importante : les USA, la Guadeloupe, Java, Bali, le Viêt Nam, le Cambogde, l’Italie, la Grèce, l’Espagne, La Côte d’Ivoire, le Burkina Faso, Cuba … autant de cultures différentes, de sensations nouvelles et de rencontres qui m’ont peu à peu construite jusqu’à aujourd’hui. Rester curieux, rester attentif, conserver l’humilité nécessaire à l’intégration et à l’apprentissage pour mieux écouter, apprendre, s’intégrer.